50 ans après avoir participé à la création de Fos, Boccard revient en force avec une unité Oil & Gas

 Boccard, groupe familial lyonnais spécialiste de la conception et la réalisation d’installations industrielles, a participé dans les années 70 à la construction des usines de Fos-sur-Mer et de celles du pourtour de l’Étang de Berre.  En 2018, pour son centième anniversaire, Boccard opère un retour en force sur la zone en inaugurant à Martigues un atelier de préfabrication d’unités de montage de 900 m2 avec à la clé de nouveaux recrutements. Cette ambition retrouvée dans le secteur de l’Oil & Gas répond à la croissance de l’activité sur la zone industrialo-portuaire et aux perspectives que représentent les plates-formes de Piicto, de La Mède et du Pôle Pétrochimique de Berre en cours de commercialisation dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt Provence Industry’Nov.Shell, Atochem, Sollac (SOLMER) à Fos-sur-Mer ont fait les beaux jours de Boccard dans les années 70. Si le groupe familial, aujourd’hui centenaire, a opéré avec succès le virage de la diversification et de l’internationalisation pour devenir un ensemblier industriel, il mise en 2018 sur le renouveau de Fos. LIRE L'ARTICLE

SOURCE : WWW.INVESTINPROVENCE.COM - NOVEMBRE 2018
La transformation digitale des ETI: David contre Goliath?

 La transformation digitale des ETI: David contre Goliath?Article de Vincent Champain, expert en numérique industriel On pourrait penser que la taille donne un avantage aux multinationales par rapport aux entreprises de taille moyenne en matière de transformation digitale. Les généreux budgets de formation, de communication, d’organisation d’évènements mondiaux ou la possibilité de "recruter un nom" (Amazon, Google, Microsoft, IBM… ) sont hors de portée des ETI. Soumises à une concurrence plus locale, les ETI peuvent être moins poussées à engager une transformation accélérée. Enfin, elles peuvent manquer de compétences numériques ou reposer de façon excessive sur un patron-fondateur, qui n’a pas nécessairement une corde numérique... LIRE L'ARTICLE 

SOURCE : www.usinenouvelle.com - Octobre 2018
Voltalia lance la construction d’une nouvelle centrale biomasse en Guyane

Un nouveau projet biomasse pour Voltalia Les travaux de construction ont débuté sur le site de la centrale de Cacao, du nom du village où elle est implantée, dans la commune de Roura. D’une puissance installée de 5,1 MW, cette centrale biomasse a été conçue par Voltalia qui en assurera également la construction et l’exploitation-maintenance. Les équipements principaux (chaudière, turbine…) seront fournis et installés par les sociétés Boccard et Berkes. Les travaux durant environ 30 mois, la mise en service est prévue durant le premier semestre de 2020.     LIRE L'ARTICLE 

SOURCE : www.euro-energie.com, Mars 2018
Performance ! Boccard traque les pertes matières au nettoyage > Exclusivité Salon Cfia

Les phases transitoires entre rinçage à l'eau et fabrication peuvent entraîner des dilutions de produit ou des pertes à la vidange des tuyauteries. pour répondre à cette problématique, Boccard a développé le nouveau module Performance process pour son MES  TrackAdvance. 

SOURCE : Process Alimentaire n°135, Février 2018
Quels procédés pour les spécialités laitières nomades

Boccard a de son côté mis au point le système MixturAll, une solution de mélange par batch universelle sur skid. L'ensemble est disponible pour des essais mais aussi à la vente avec des capacités de 400 à 5 000 L.  

SOURCE : Process Alimentaire, Septembre 2017
Boccard, déjà 20 ans à Montauban !

Le 9 juin dernier, la société Boccard célébrait les 20 ans de son implantation à Montauban-de-Bretagne. L'entreprise développe les solutions de process destinées aux industries agro-alimentaires, avec intégration du savoir-faire de Seriaco en 1997.  

SOURCE : Le Journal de la Communauté des communes, SEPTEMBRE 2017
Hervé Bizzotto, organisateur d'une tournée de rugby au Japon

Nous sommes soutenus par le directeur de l’INSA, la dir. de la formation, la dir. des relations internationales, par la fondation de l’INSA, le centre des sports et l’association sportive ainsi que par la région Auvergne Rhône alpes. Nous sommes aidés par des partenaires privés comme les sociétés Pro Armature, BOCCARD ou encore MARE NOSTRUM ou INTRUM JUSTICIA. Bien évidemment, nous accueillerons avec plaisir tous les partenaires qui souhaitent s’associer à notre projet.C’est un projet d’établissement dans lequel les personnels concernés sont dévoués pour nous aider à faire de ce projet une belle aventure humaine. LIRE L'ARTICLE

SOURCE : Le Petit Jounral Tokyo, Septembre 2017
Les équipementiers jouent la carte de la diversification et peaufinent leur maintenance

Face à l'évolution de l'usine pharmaceutique vers des structures plus petites et plus modulaires, les équipementiers cherchent à diversifier leurs offres et à s'incrire comme fournisseurs de solutions globales, tout en soignant l'accompagnement de leurs cients. Rencontre avec Boccard et De Dietrich Process Systems. 

SOURCE : INDUSTRIE PHARMA, JUILLET-AOÛT 2017
Nucléaire : premier jalon pour le réacteur Jules Horowitz

La phase de génie civil est presque achevée.Mais la mise en service n'interviendra pas avant 2021.Pour remettre le chantier sur les rails après des années de dérapage, un accord entre le CEA et Areva, qui fournit le bloc réacteur et assure la maîtrise d'ouvrage du chantier (via son ex-filiale Technicatome désormais nationalisée), a d'abord été négocié il y a deux ans, pour partager les surcoûts. DCNS, en difficulté pour honorer les deux lots importants qu'il avait remportés, a aussi été remplacé par Axima (Engie) et Boccard. Car le génie civil en béton achevé, il reste encore plusieurs années de travaux pour finir le chantier. « Notre planning, tendu, positionne la divergence du réacteur [sa première réaction en chaîne, NDLR] en 2021 », indique désormais Sylvestre Pivet, directeur à la direction de l'énergie nucléaire du CEA. Un calendrier qui glisse et pourtant déjà ambitieux : la phase préalable (les essais du réacteur) est elle aussi programmée pour 2021. LIRE L'ARTICLE

SOURCE : LES ECHOS, AOÛT 2017
Boccard : cuve pilote d'incorporation de pulvérulents

Un bon mélange permet de garantir l'homogénéisation, et donc la qualité d'un produit. Un mauvais mélange entraînerait des produits granuleux, hétérogènes ou la présence des grumeaux. 

SOURCE : Le journal des fluides

Pages

Inscrivez-vous à nos newsletters